alphahole.net

Ce qui suit a été écrit par Ben Stein et récité par lui sur CBS Sunday Morning Commentary.

Ma confession:

Je suis Juif, et chacun de mes ancêtres était juif. Et cela ne me dérange même pas un peu quand les gens appellent ces beaux arbres illuminés, en bijoux, des arbres de Noël. Je ne me sens pas menacée. Je ne me sens pas discriminé. C’est ce qu’ils sont, des arbres de Noël.

Ça ne me dérange pas un peu quand les gens me disent « Joyeux Noël ». Je ne pense pas qu’ils me méprisent ou qu’ils s’apprêtent à me mettre dans un ghetto. En fait, j’aime un peu ça. Cela montre que nous sommes tous frères et sœurs célébrant cette période heureuse de l’année. Cela ne me dérange pas du tout qu’il y ait une scène de crèche exposée à une intersection clé près de ma maison de plage à Malibu. Si les gens veulent un berceau, c’est aussi bien pour moi que la Menorah à quelques centaines de mètres.

Je n’aime pas me faire bousculer pour être juif, et je ne pense pas que les chrétiens aiment se faire bousculer pour être chrétiens. Je pense que les gens qui croient en Dieu en ont assez de se faire bousculer, point final. Je n’ai aucune idée d’où vient le concept, que l’Amérique est un pays explicitement athée. Je ne le trouve pas dans la Constitution et je n’aime pas qu’on me le pousse dans la gorge.

Ou peut-être que je peux le dire autrement: d’où vient l’idée que nous devrions adorer des célébrités et que nous n’avons pas le droit d’adorer Dieu? Je suppose que c’est un signe que je vieillis aussi. Mais nous sommes nombreux à nous demander d’où viennent ces célébrités et où est allée l’Amérique que nous connaissions.

À la lumière des nombreuses blagues que nous nous envoyons pour rire, c’est un peu différent: Ce n’est pas destiné à être une blague; ce n’est pas drôle, c’est destiné à vous faire réfléchir.

La fille de Billy Graham a été interviewée au début de l’émission et Jane Clayson lui a demandé: « Comment Dieu a-t-il pu laisser quelque chose comme ça se produire? » (concernant l’ouragan Katrina). Anne Graham a donné une réponse extrêmement profonde et perspicace. Elle a déclaré: « Je crois que Dieu est profondément attristé par cela, tout comme nous, mais depuis des années, nous disons à Dieu de sortir de nos écoles, de sortir de notre gouvernement et de sortir de nos vies. Et étant le gentleman qu’Il est, Je crois qu’Il a calmement reculé. Comment pouvons-nous nous attendre à ce que Dieu nous donne Sa bénédiction et Sa protection si nous exigeons qu’Il nous laisse tranquilles ? »

À la lumière des événements récents attack attaques terroristes, fusillades dans des écoles, etc. Je pense que cela a commencé quand Madeleine Murray O’Hare (elle a été assassinée, son corps retrouvé il y a quelques années) s’est plainte de ne pas vouloir prier dans nos écoles, et nous avons dit OK. Puis quelqu’un a dit que tu ferais mieux de ne pas lire la Bible à l’école. La Bible dit que tu ne tueras pas, que tu ne voleras pas et que tu aimeras ton prochain comme toi-même. Et nous avons dit OK.

Ensuite, le Dr Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas donner une fessée à nos enfants lorsqu’ils se comportaient mal, car leurs petites personnalités seraient déformées et nous risquerions de nuire à leur estime de soi (le fils du Dr Spock s’est suicidé). Nous avons dit qu’un expert devrait savoir de quoi il parle. Et on a dit d’accord.

Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n’ont pas de conscience, pourquoi ils ne savent pas le bien du mal, et pourquoi cela ne les dérange pas de tuer des étrangers, leurs camarades de classe et eux-mêmes.

Probablement, si nous y réfléchissons assez longtemps et assez fort, nous pouvons le comprendre. Je pense que cela a beaucoup à voir avec « NOUS RÉCOLTONS CE QUE NOUS SEMONS. »

C’est drôle comme il est simple pour les gens de jeter Dieu et de se demander ensuite pourquoi le monde va en enfer. C’est drôle comment nous croyons ce que disent les journaux, mais remettons en question ce que dit la Bible. Drôle comment vous pouvez envoyer des « blagues » par e-mail et elles se propagent comme une traînée de poudre, mais lorsque vous commencez à envoyer des messages concernant le Seigneur, les gens réfléchissent à deux fois au partage. C’est drôle de voir comment des articles obscènes, grossiers, vulgaires et obscènes traversent librement le cyberespace, mais la discussion publique sur Dieu est supprimée à l’école et sur le lieu de travail.

Ris-tu encore ?

C’est drôle que lorsque vous transmettez ce message, vous ne l’enverrez pas à beaucoup de personnes sur votre liste d’adresses parce que vous n’êtes pas sûr de ce qu’ils croient ou de ce qu’ils penseront de vous pour l’envoyer.

Drôle comment nous pouvons être plus inquiets de ce que les autres pensent de nous que de ce que Dieu pense de nous.

Transmettez-le si vous pensez qu’il a du mérite.

Sinon, jetez-le simplement …. personne ne le saura. Mais si vous abandonnez ce processus de pensée, ne vous asseyez pas et ne vous plaignez pas de la mauvaise forme dans laquelle se trouve le monde.

Mes meilleures Salutations, Honnêtement et respectueusement,

Ben Stein

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.