Le Coût Élevé d’Être Pauvre

Table des matières Le Coût Élevé d’Être Pauvre

  1. Le Temps, C’Est de l’Argent
  2. Pauvres Impôts

Être pauvre entraîne des coûts spéciaux auxquels les personnes qui gagnent plus ne sont souvent pas confrontées. Si tu veux être pauvre en Amérique, tu ferais mieux d’avoir de l’argent.

Les pauvres paient chaque jour une prime de stress, de temps et, bien sûr, d’argent. Des appels téléphoniques harcelants aux longues files d’attente, en passant par les coûts alimentaires, être pauvre, c’est presque comme être constamment puni.

Stress / Tracas

Tout le monde est confronté au stress et, dans certaines situations, le stress à court terme est bénéfique. Lorsque le stress est chronique, qui vous broie tous les jours, il nuit à votre santé, physique et mentale. Être pauvre peut signifier un état de stress constant et incessant.

Horaire de travail peu fiable

Travaillez-vous une journée de travail typique, de 9 à 5 heures environ, du lundi au vendredi chaque semaine? Beaucoup d’entre nous qui sommes assis derrière un bureau le font. Vous devrez peut-être arriver tôt, rester tard et travailler le week-end de temps en temps, mais pour la plupart, vous savez quel sera votre emploi du temps.

Et lorsque votre horaire de travail est cohérent, il est plus facile de planifier d’autres choses dans votre vie; des rendez-vous médicaux, des réunions avec des amis, peut-être même un deuxième emploi si vous avez besoin d’argent supplémentaire.

Si votre emploi du temps n’est pas cohérent, cela rend toutes ces choses difficiles. Un horaire incertain rend pratiquement impossible d’aller à l’école comme les conservateurs bootstrap vous disent de le faire si vous ne voulez pas être coincé dans un travail à bas salaire toute votre vie.

La garde d’enfants est un autre gros problème lorsque votre horaire de travail est incohérent. Si vous ne connaissez pas votre horaire de semaine en semaine, imaginez à quel point il serait difficile d’amener votre enfant à l’école et d’en revenir, d’organiser des soins après l’école ou une garderie.

Pour beaucoup de travailleurs à bas salaires, il n’y a aucune certitude semaine après semaine quand ils travailleront, et peut-être pire, combien d’heures ils obtiendront. Avez-vous déjà essayé de faire un budget alors que vous n’êtes pas sûr de combien d’argent rentrera?

Cela a souvent été une grosse plainte contre Walmart. Lorsqu’ils ont annoncé qu’ils augmenteraient leur salaire de départ en février, ils ont promis d’améliorer également la cohérence des horaires et des heures. Starbucks s’est également engagé à résoudre ce problème après avoir été humilié par un article du New York Times.

Appels téléphoniques harcelants

Selon l’Urban Institute, un tiers des adultes américains ont une dette en recouvrement. Parce que j’étais stupide et irresponsable avec les cartes de crédit quand j’étais à l’université, j’ai reçu ces appels.

C’était avant que les téléphones cellulaires et l’identification de l’appelant soient courants, de sorte que les appels étaient plus difficiles à éviter qu’ils ne le sont maintenant. Chaque fois que le téléphone sonne, vous obtenez cette poussée d’adrénaline de pure crainte. Une fois que vous décidez d’essayer de prendre le contrôle de la situation et de répondre aux appels, vous ne savez jamais si vous allez avoir quelqu’un à l’autre bout qui est utile ou méchant.

Des protections sont maintenant en place pour mettre fin au caractère parfois abusif de ces appels, mais tout le monde ne respecte pas la loi. Et beaucoup d’entreprises de recouvrement de créances s’en tirent parce que si peu de consommateurs savent quels droits ils ont lorsqu’ils traitent ces appels.

Imaginez rentrer d’une longue journée de travail, peut-être d’un long trajet. Vous voulez juste vous préparer, vous et votre famille, à le faire à nouveau demain et vos appels téléphoniques sur le terrain ou en esquivant à la recherche d’argent que vous n’avez probablement pas sinon vous auriez payé la facture.

Recul constant

Lorsque vous faites partie des travailleurs pauvres, vous devez faire presque tout pour survivre. Vous devez tout faire parfaitement pour aller de l’avant. Même si vous pouvez gérer cela, vous avez également besoin d’une chance parfaite pour empêcher tout le château de cartes de s’effondrer.

Si vous habitez dans un endroit sans transport en commun ou sporadique, vous aurez besoin d’une voiture pour vous rendre au travail. Et vous avez besoin d’une voiture fiable. Si la voiture tombe en panne et que vous ne pouvez pas vous permettre de la réparer immédiatement, vous risquez de manquer des jours de travail. J’espère que vous habitez assez près pour marcher ou faire du vélo ou avoir un chauffeur volontaire. Pas d’argent pour réparer la voiture, pas de congés payés, et maintenant un salaire plus petit ou pas.

Peut-être que vous avez un travail physiquement exigeant. Vous n’avez pas besoin de souffrir d’une blessure au travail pour être usé, pour souffrir vraiment ou pour être tellement épuisé, votre corps est trop faible pour combattre un rhume ou une grippe. Plus de travail manqué, moins d’argent gagné.

C’est enfin l’heure de la déclaration de revenus et vous en recevez une belle cette année. Vous savez que vous devriez utiliser cet argent pour payer des factures et effacer des dettes. Mais c’est l’anniversaire de ton enfant. C’est un bon enfant, peut-être assez vieux pour sentir la situation dans laquelle vit sa famille, alors il ne demande pas grand-chose.

Donc juste cette fois, vous aimeriez pouvoir lui donner quelque chose que vous savez qu’il veut vraiment pour son anniversaire. Ce n’est pas un crime, c’est quelque chose que tous les bons parents veulent pouvoir faire pour leurs enfants. Donc, vous faites des folies sur lui et vous êtes heureux de l’avoir fait, que vous le puissiez, même si vous ne le pouviez vraiment pas.

Un pas en avant et deux pas en arrière, rincez et répétez. C’est tellement démoralisant de faire la bonne chose, ce que la société américaine, qui aime l’histoire d’Horatio Alger, nous dit que tout le monde peut faire pour aller de l’avant, et rester coincé.

Peur constante

La pire partie de faire partie des travailleurs pauvres doit sûrement être la peur constante. Parfois, c’est aigu et parfois c’est de faible qualité, comme un bruit de fond ennuyeux que vous ne pouvez pas tout à fait ignorer. Quel que soit le niveau auquel la peur peut s’inscrire à un moment donné, elle est toujours là.

Craignez parce que vous ne vivez pas dans un quartier sûr. Craignez qu’une maladie ne vous fasse perdre des heures de travail. Craignez que vos enfants fréquentent des écoles de qualité inférieure et que vous ne puissiez pas être là pour les superviser entre le moment où ils sortent de l’école et le moment où vous rentrez du travail.

Craignez de perdre votre emploi en raison de compressions parce que les travailleurs à bas salaires sont assez consommables en Amérique. Ils vous licencieront et feront travailler plus vos collègues. Bon pour la ligne de fond.

Vous savez ce sentiment de soulagement que vous ressentez lorsque quelque chose que vous aviez peur de faire ou de se produire est résolu? Soit ce n’était pas aussi grave que vous l’aviez craint, soit cela ne s’est jamais réellement produit. Les travailleurs pauvres ne ressentent jamais ce sentiment de soulagement, juste un sentiment constant d’effroi, attendant que l’épée de Damoclès tombe rapidement.

Le temps, c’est de l’argent

L’une des meilleures façons d’économiser de l’argent est de vivre près de votre lieu de travail. J’ai toujours eu la chance de vivre à distance de marche de mon travail depuis que je vis à New York. Cela me fait économiser de l’argent, du temps et de l’aggravation.

Navettage

Dans les grandes zones urbaines, le logement près du centre-ville où se trouvent de nombreux emplois est prohibitif. Si vous êtes au salaire minimum à votre travail à Manhattan, à San Francisco ou à Boston, il y a peu de chances que vous viviez assez près pour vous rendre à pied ou même à vélo à votre travail.

L’Américain moyen fait environ 25 minutes de trajet par jour, dans chaque sens. 10,8 millions d’Américains font plus d’une heure de trajet dans chaque sens, et 600 000 ont des « super trajets », 90 minutes ou plus dans chaque sens.

Le roi des super navetteurs est sûrement James Robertson, l’homme de Detroit dont le trajet pour se rendre au travail comprend 21 miles de marche. Il n’a jamais manqué une journée de travail. En fait, son patron fixe la norme de présence pour le reste des employés par James. Cette reconnaissance n’a apparemment pas incité le patron à faire quoi que ce soit pour aider James, augmenter son salaire de 10 $.55 à l’heure, aidez-le à trouver une sorte de moyen alternatif pour qu’il se rende au travail, ou même offrez lui-même un ascenseur.

Heureusement, les gens ordinaires sont intervenus pour aider lorsque les propriétaires d’entreprises avides ne l’ont pas fait, comme ils le font si souvent. Un étudiant local a lancé un GoFundMe pour James qui a recueilli plus de 300 000 $. C’est ce qu’ils veulent dire quand ils disent: « Detroit se bouscule plus fort. »Vous pouvez dire ce que vous aimez de la Motor City, et tout le monde l’a fait, mais les gens là-bas ont du cœur. Detroit, une ville que j’adore, prend beaucoup de flack alors je voulais en profiter pour mettre en valeur quelque chose de positif sur l’endroit.

Tout comme l’horaire incertain, un long trajet empêche les travailleurs pauvres de faire beaucoup d’autres choses. Travailler un deuxième emploi, aider les enfants à faire leurs devoirs, préparer un dîner sain.

Si votre journée commence à 6h00 et ne se termine qu’à 20h00 ou plus tard, vous n’avez probablement pas envie de faire autre chose que de vous doucher et de frapper le sac.

Corvées

Corvées, nous les avons tous, même les plus riches d’entre nous. La différence est que certaines personnes peuvent les externaliser. J’ai une femme de ménage une fois par semaine, ce qui me libère deux heures pour travailler. C’est un bon compromis pour moi.

Pour les travailleurs pauvres, ce n’est probablement pas une option. Mais cela doit se faire, alors ajoutez cela à la liste des choses à faire.

La lessive peut être un autre tueur de temps. La plupart des appartements à New York n’ont pas de laveuses et de sécheuses. Heureusement, je vis dans un grand immeuble avec beaucoup de laveuses et de sécheuses. Je peux mettre mes vêtements pour me laver et aller courir. Rentrez à la maison, mettez-les dans la sécheuse et prenez une douche et habillez-vous.

Si je n’avais pas de buanderie, je l’enverrais. Laissez-le à la réception, le blanchisseur le ramasse et le dépose quelques heures plus tard, propre et plié. Le fait est que je n’ai pas à passer deux heures à garder mes vêtements. Personne dans mon immeuble ne va les voler.

Si vous n’avez pas de laverie et que vous n’avez pas les moyens de l’envoyer, vous devez vous rendre à la laverie automatique. Dans certaines villes, trouver une laverie devient de plus en plus difficile. Alors qu’il y en avait un en bas du pâté de maisons, vous devez peut-être maintenant prendre les transports en commun pour aller et venir d’un autre plus loin et vous asseoir avec pendant deux heures.

Attente

L’attente en ligne (en ligne dans la plupart des États-Unis) est quelque chose que la plupart des gens détestent. Mais la plupart d’entre nous n’ont probablement pas à attendre dans une très longue file avec une grande régularité. Pas vrai si tu es pauvre.

Il y a une clinique de santé à faible coût près de chez moi. Chaque matin, il y a une ligne à la porte, presque au coin du pâté de maisons. Je ne sais pas combien de temps cette ligne se traduit par un temps d’attente pour voir un médecin, mais cela doit durer au moins une heure.

Si vous n’avez pas d’assurance, vous pouvez vous rendre aux urgences lorsque vous êtes malade. Les moyennes de temps d’attente observées dans les urgences vont d’un minimum de 15 minutes dans le Wyoming à 53 minutes à Washington, DC. Cela me semble fou, même à l’heure DC. La seule fois où j’ai été aux urgences, c’était avec un ami avec une main cassée. Nous avons attendu plus de deux heures.

À moins que vous ne tombiez malade qu’à des heures convenables, ou que la clinique que vous utilisez n’ait pas d’heures de travail, cela signifie des congés pour lesquels vous n’êtes probablement pas payé, si vous tombez malade ou avez besoin de consulter un médecin.

Pauvres Impôts

Il y a des coûts spéciaux que les pauvres encourent et que nous autres n’avons pas.Beaucoup de trucs et astuces que nous utilisons pour économiser de l’argent ne sont pas disponibles pour les pauvres.

Dépôts

Tout le monde connaît le concept de payer des dépôts lors de la location d’un nouvel appartement, généralement le premier et le dernier mois de loyer, bien que cela puisse être plus si votre crédit n’est pas excellent. Mais ce n’est pas la seule fois où un dépôt peut être requis.

Si vous n’avez pas ou peu de crédit ou si vous avez déjà fermé un service public par le passé, vous devrez peut-être payer un dépôt pour ouvrir un compte de service public dans un nouvel endroit. Donc, en plus de ce qui représente probablement quelques milliers de dollars de dépôts de location, vous pouvez en faire face à quelques centaines de plus pour allumer les lumières ou d’autres services publics.

Frais

Les frais de retard de paiement peuvent également frapper durement les pauvres. Si vous devez choisir entre acheter des courses pour la semaine et payer votre loyer à temps, c’est un choix facile à faire. Vous ne serez pas expulsé pour un retard de paiement. Mais des frais de retard vous seront facturés.

Les banques aiment également facturer toutes sortes de frais. Des frais si vous ne gardez pas un certain montant sur le compte, des frais si vous faites un découvert, des frais pour un chèque annulé. Tout cela s’ajoute à ceux qui ont déjà du mal.

Louer pour posséder

Louer pour posséder est l’une des pires choses que vous puissiez faire avec votre argent. Vous finissez par payer beaucoup plus cher pour un meuble ou un ordinateur que si vous pouviez l’acheter purement et simplement, parfois deux ou trois fois le prix de détail. L’appel est le paiement mensuel très bas. Peut-être que vous ne pouvez pas vous permettre un réfrigérateur à 1500 $, mais vous pouvez vous permettre 30 a par mois! Si vous n’avez pas 1500 $ et que vous avez besoin d’un réfrigérateur, ce que nous faisons tous, vous allez payer par le nez.

Achetez en vrac

Si vous voulez économiser de l’argent sur l’épicerie, acheter en vrac est un excellent moyen de le faire. Dirigez-vous vers Costco et faites le plein. Bien que ce ne soit pas complètement nécessaire, il est utile d’avoir une voiture afin d’apporter vos gros paquets de poitrines de poulet et des dizaines de rouleaux de serviettes en papier à la maison. Il est difficile d’apporter des produits d’épicerie de taille normale dans les transports en commun, peu importe les quantités massives de choses que vous pouvez acheter dans un entrepôt.

Et si vous avez une voiture, vous aurez toujours besoin d’un endroit pour stocker tout cela. Si vous habitez en banlieue, vous avez peut-être un joli congélateur dans votre garage pour stocker tout ce poulet et un grenier pour toutes les serviettes en papier.

Si vous habitez dans un petit appartement surpeuplé du centre-ville, aucune de ces choses ne peut être disponible pour vous. Et même s’ils l’étaient, vous n’avez pas toujours l’argent pour profiter d’une bonne affaire. Oui, il est moins cher d’acheter douze rouleaux de serviettes en papier qu’un, mais si vous n’avez pas l’argent, vous achetez un rouleau à un prix plus élevé.

Qualité par rapport à la quantité

La théorie des bottes Vimes est similaire au dilemme de l’achat en vrac. Le personnage, Samuel Vimes du roman Men at Arms de Terry Pratchett, théorise que les riches sont riches parce qu’ils dépensent moins d’argent.

Les bottes étaient l’exemple qu’il a utilisé. Les riches pouvaient se permettre d’acheter des bottes bien faites qui dureraient des années. Les pauvres devaient se contenter des bottes mal faites qu’ils pouvaient se permettre pour le moment et devaient être remplacés souvent. Calculé, les riches dépensaient moins en bottes parce qu’ils pouvaient se permettre la qualité.

Cela vaut pour presque tous les biens de consommation. C’est pourquoi nous avons le dicton, « La qualité sur la quantité », et il existe des sources sur Internet comme L’Acheter à vie. Acheter des choses bien faites qui durent est moins cher à long terme. Mais le long terme est un luxe que beaucoup de gens ne peuvent pas se permettre.

Il en coûte cher en Amérique d’être pauvre. Temps, tracas, argent, santé mentale et physique. Tout le monde ne naît pas avec les mêmes opportunités et certaines personnes paient toute leur vie à cause de cela.

Recevez nos meilleures stratégies, outils et assistance directement dans votre boîte de réception.

 Candice Elliott - Rédactrice en chef Candice Elliott est une contributrice importante à Listen Money Matters. Elle est rédactrice en finances personnelles depuis 2013 et a beaucoup écrit sur la dette de prêt étudiant, l’investissement et le crédit. Elle a navigué avec succès dans ces domaines dans sa propre vie et sait comment aider les autres à faire de même. Candice a répondu à des milliers de questions de la communauté LMM et a passé d’innombrables heures à faire des recherches pour des centaines d’articles sur les finances personnelles. Elle appelle joyeusement La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, la ville la plus amusante du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.