Les avantages de l’analyse comparative

Déplacer l’aiguille de la performance organisationnelle – ou, pour commencer, prendre les décisions qui mènent à de meilleurs résultats — dépend des commentaires de diverses sources. Mais un tel changement est motivé à un niveau fondamental par une certaine notion de l’endroit où vous voulez aller et de ce qui est possible.

Pour parvenir à ce type de compréhension, il est essentiel de mesurer la performance de votre propre organisation, mais une comparaison significative avec d’autres organisations peut conduire à des informations supplémentaires. Ces points de données comparables sont des points de référence et constituent une source d’information inestimable pour les professionnels de l’association. Dans cet esprit, ASAE et la Fondation ASAE développent un outil de benchmarking basé sur le Web, AssociaMetrics, conçu pour faciliter la collecte et le partage des données clés de l’association, telles que les informations sur le ratio d’exploitation, l’investissement et la rémunération.

Dans son Guide de gestion de Benchmarking de 1993, l’American Productivity and Quality Center, une autorité de benchmarking, a créé cette définition de benchmarking: « Le benchmarking est le processus de comparaison et de mesure continues d’une organisation avec des dirigeants d’entreprise partout dans le monde pour obtenir des informations qui aideront l’organisation à prendre des mesures pour améliorer ses performances. »

En termes simples, l’analyse comparative vous indique où se situe votre organisation au sein de l’industrie — et plus précisément, comment vous vous comparez aux organisations homologues — les décisions importantes sont donc à coup sûr pleinement informées.

Pourquoi Benchmark ?

Le benchmarking vous permet de fournir à votre conseil une base fiable d’analyse comparative, facilitant ainsi la prise de décision stratégique. Savoir comment votre organisation se compare aux autres en termes de performances opérationnelles et d’offres de rémunération, par exemple, vous donne un aperçu pratique des domaines où votre organisation excelle et où elle peut être en retard.

Lorsque vous identifiez un domaine où votre organisation diffère de ses pairs comparables, l’écart fournit un point d’entrée pour l’enquête. Une différence dans les mesures du rendement ne signifie pas nécessairement qu’il y a un problème à résoudre, mais en examinant les variations, votre direction peut explorer des questions importantes. L’utilisation des données dans la prise de décisions favorise une bonne gérance, que ce soit dans la gestion continue de l’organisation ou, au niveau du conseil, dans l’accomplissement des obligations fiduciaires.

 » Le benchmarking n’est pas seulement un complément ; c’est un outil nécessaire, qui habilite et permet aux administrateurs financiers, conseillers et fiduciaires de répondre à la question  » Comment comparer ? », explique Nat Bartholomew, CPA, responsable principal des associations et des organisations membres pour CliftonLarsonAllen.

Les comités financiers utilisent régulièrement des statistiques clés sur le ratio de performance telles que la liquidité et la rentabilité nette. Alors que les associations poursuivent leur quête d’un équilibre entre les sources de revenus, les mesures des cotisations des membres par rapport aux revenus non liés dans d’autres organisations peuvent aider à éclairer les décisions de diversification.

Les dirigeants et les conseils d’association peuvent se tourner vers leurs organisations homologues pour connaître les pratiques courantes en matière de politique d’investissement, de pratiques exemplaires en comptabilité, de dotation en personnel et de dépenses en TI. L’information sur les avantages et la rémunération est particulièrement importante pour rester compétitif.  » La rémunération est généralement la ligne de dépenses la plus importante pour la plupart des organisations. Lorsqu’il est combiné avec les exigences du formulaire 990 de l’IRS, il est essentiel pour l’organisation d’utiliser des benchmarks afin de maintenir et de retenir les talents nécessaires à l’organisation pour exceller « , explique Mike Tryon, CPA, CGMA, associé principal chez Tate & Tryon.

Intelligence communautaire

Les données exploitables commencent par de bonnes données, et une bonne initiative d’analyse comparative des performances repose en grande partie sur la volonté d’une industrie de partager. La qualité et l’exactitude des données s’améliorent à mesure que la participation augmente. Un faible taux de réponse aux efforts de collecte de données se traduit par des échantillons si petits que les repères ont peu de signification réelle. En participant à des études comparatives, les organisations augmentent la valeur des études pour l’ensemble de leur communauté.

Les professionnels de l’association sont réputés pour leur dévouement envers leurs pairs et l’industrie de l’association. Participer à des études de benchmarking est une façon de redonner, en contribuant à l’accumulation de données meilleures et plus précises qui renforcent l’ensemble de la communauté associative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.